Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2010

Ce monstre qui n'allaite pas

biberon.jpgMes chères lectrices adorées, le loup est obligé de quitter son dressing et de sortir ses griffes. Aujourd'hui, et pour la millième fois depuis les 7 derniers mois, on m'a encore fait la morale. Je m'explique. Bien avant d'envisager ma grossesse, je savais que je ne voudrais pas allaiter mon bébé. "Tu verras, une fois enceinte ça va changer". Et ben non, une fois enceinte ça n'a toujours pas changé, je ne veux pas allaiter mon bébé. "Tu verras, en fin de grossesse, quand tu le sentiras bien bouger et que tu réaliseras qu'il est bientôt là, tu changeras d'avis". Toujours pas, à 1 mois 1/2 du terme, je n'ai pas changé d'avis, je n'allaiterai pas mon bébé merveilleux. Pourquoi ? Est-ce qu'on demande à une maman qui allaite pourquoi elle le fait ? Alors, non, je n'ai pas à me justifier, c'est mon choix à moi et ça me regarde. Heureusement, il y a quand même autour de moi des mamans qui me réconfortent en me disant que mon choix est forcément le bon, quel qu'il soit, du moment que je suis épanouie et en accord avec moi-même et que de toute façon, il vaut mieux donner le biberon avec envie que le sein avec réticence. Ca fait du bien à entendre ça ! Mais de l'autre côté, il y a toujours des mamans, plus ou moins proches, qui se font un malin plaisir de vous faire culpabiliser et passer pour une mauvaise mère. "Tu veux pas allaiter ?? Comme c'est dommage, ça crée pourtant un lien formidable avec le bébé tu sais". C'en est trop. Quand j'entends ce genre de réflexion, j'ai l'impression d'avoir annoncé que je donnerai le biberon à mon bébé en plein centre commercial à l'heure de pointe (en le tournant vers une TV qui crache des clips R'n'B bien sûr) et que je mettrai du sopalin à la place de ses Pampers. Le lien ne peut donc pas se créer entre une mère qui donne le biberon et son bébé ? L'échange de regards n'est-il pas le même ? L'amour est-il moindre ? A tout cela, j'ai un argument en béton. Il faut dire que ma maman ne m'a jamais allaitée (pourquoi ? ça la regarde) et que je vais bien, j'étais même une enfant normale et très peu malade (incroyable !). Ouf, j'ai peut-être encore une chance que mon bébé ne m'en veuille pas à vie !

Les commentaires sont fermés.